Codex

abstract art
powered
by
sci-fi

Nox est un artiste français principalement influencé par la science-fiction, le cinéma de genre, la pop culture, les jeux vidéo et la musique industrielle. Il cristallise toutes ces références dans ses créations abstraites où s’extériorise toute sa personnalité.

Nox is a French artist whose main influences are science-fiction, genre cinema, pop culture, videogames and industrial music. Those reference imbibe his abstract creations in which his whole personality shines through.

approche métaphysique, travail empirique

Son approche informelle, guidée par l’acceptation des accidents, des imprévus liés aux matières et des réactions chimiques, le mène à ce qui deviendra son axe de travail récurrent : le rapport entre l’homme et sa posture pantocrator vis à vis de la matière.

A vouloir maîtriser son univers, l’homme crée des chimères que les éléments finissent par altérer dévoilant ainsi une ou plusieurs réalités. Ce substrat n’est plus alors qu’un simple matériau passif mais manifeste une certaine nécessité au changement comme nourri par un besoin intrinsèque de puissance exacerbée transférée et autonome.

metaphysical angle, empirical process

His informal approach, guided by the acceptation of accidents, unplanned reactions of materials and chemical reactions, has lead him to what has become his main line of work : the relationship between man and his pantocrator posture toward matter.

In his will to control his universe, man creates chimeras which are eventually altered by the natural elements thus uncovering one or many realities. This substrate then ceases to be a mere passive material and shows some necessity to change, as if fuelled by an intrinsic need for exacerbated power, transfered yet autonomus.

Nox voit dans la spontanéité des transformations chimiques la concrétisation de cette allégorie. La matière acquière une autonomie, elle évolue vers une autre réalité visuelle et d’état en altérant ainsi la réalité que le spectateur s’en fait. C’est alors que Nox se focalisa d’abord sur l’oxydation du fer, en utilisant un traitement par solution acide en milieu aqueux. Les premières pièces résultantes de ce processus furent résolument abstraites, brutes, radicales, teintées de véritable rouille empruntant une esthétique industrielle.

Nox sees in the spontaneity of chemical transformations the realisation of this allegory. Matter acquires autonomy, it evolves into another visual reality and state, altering the reality projected onto it by the spectator. At that point Nox first focalized on the oxidation iron, using a water-based acid wash. The first works using this process were resolutely abstract, brute, radical, stained with real rust thus following industrial aesthetics.

transfiguration

Véritable crossover entre l’art informel et l’expressionnisme abstrait, son travail est basé sur un exercice important de textures acryliques par l’emploi expressif et sans compromis de la matière. C’est sur cette base universelle qu’il creuse reliefs et sillons pour ensuite libérer les concentrations d’acide sur différents éléments du tableau de Mendeleïev. En faisant varier les quantités et variétés de ces éléments ainsi que les degrés de saturations d’oxydants, Nox crée des réactions physico-chimiques en chaîne et donne vie à la toile à la manière d’un Dr. Frankenstein.

La toile devient autonome, elle se transforme, elle mute et déchire ce qui a été pour dévoiler ce qui sera. Les reliefs et sillons deviennent des incisions d’acryliques transfigurées par des pièges de lumière où les saturations bleues glace d’un zéro absolu, des vert de gris d’hydrocarbonate, des oranges d’oxyde, des verts mutants seulement visibles sous certaines conditions de lumière viennent s’épanouir. Le contraste entre la lumière qui jaillit du noir comme du fin fond de l’espace et les différentes nuances renvoie, à celui qui les regarde, une thématique métaphysique entraînant une résonance intérieure profonde.

True crossover between informal arts and abstract expressionism, his work is based on an important exercise in acrylic textures by the expressive and uncompromising use of matter. On that universal ground, he carves and embossed to finally free acid concentrations on different elements of Mendeleiev’s periodic table. By changing the quantities and types of those elements, as well as the level of saturation of oxidizing elements, Nox creates physicochemical chain reactions, giving life to the canvas in the way of Dr. Frankenstein.

 

The canvas becomes autonomous, it shifts, mutates and tears off what was to uncover what will be. The hills and furrows become acrylic incisions transfigured by light traps where absolute-zero saturated blues, hydrocarbon verdigris, oxide orange and mutant greens which are only visible under certain conditions of light come to thrive. The contrast between the light that emerges from darkness, as from deep space and the different colour shades leads anyone who watches to a metaphysical questioning and deep inner resonance.